Margareta, conductrice VTC : “Les femmes peuvent tout faire !”

April 06, 2021

Share

Margareta était dans une autre vie conductrice d’autocars. Pourquoi ce changement de format ? “C’est chouette de n’avoir aucune obligation. J’aime être mobile, je suis vagabonde de nature.” Adapter son programme, avoir la liberté de gérer ses journées, c’est ce qui lui permet d’être épanouie dans son métier, de conduire quand elle le souhaite, et particulièrement la nuit à Paris.

Et cet épanouissement personnel permet d’offrir une expérience 5 étoiles à ses passagers. “J’entends tout le temps que c’est rare de voir une femme conductrice VTC. La question qui suit ce constat est toujours : “Ce n’est pas trop dur ?”. Eh bien non. Si vous aimez ce que vous faites, vous vous adaptez. Que l’on soit un homme ou une femme.”

“Si vous aimez ce que vous faites, vous vous adaptez.”

Alors Margareta s’adapte et est attentive aux envies des personnes qui entrent dans son véhicule. Être chauffeur VTC, c’est être un peu philosophe : “En tant que chauffeur, nous nous devons de ne pas apporter nos problèmes personnels dans la voiture et devons repartir de zéro à chaque passager. On peut véritablement apporter une chose en plus dans la vie de nos passagers. C’est vraiment agréable de sentir qu’on peut avoir un impact positif.” Être chauffeur VTC, c’est donc bien au-delà que conduire un passager d’un point A à un point B. Pour Margareta, c’est l’occasion de découvrir une nouvelle personnalité, un bout d’histoire et avoir l’opportunité d’y contribuer.

En tant que femme, Margareta se sent-elle plus exposée que ses collègues masculins ? “Non : ma sécurité, c’est ma confiance en moi.” Et elle est convaincue que les femmes ont leur place dans ce métier. Son souhait ? Que les femmes aient confiance en elles, qu’elles sautent le pas afin que davantage de conductrices la rejoignent sur la route. “On a trop stigmatisé la femme, que ce soit sur les créneaux ou la conduite de façon générale.” Margareta rêve d’un monde mixte, dans lequel les informaticiens ou les pilotes d’avion ne sont pas majoritairement des hommes. “On devrait avoir une vraie mixité. Les petites filles devraient aussi jouer avec des voitures et des avions. Pour qu’elles sachent qu’elles peuvent tout faire.” Car oui, les femmes peuvent tout faire, au même titre que les hommes. Puisque finalement, “mélanger les genres, c’est magnifique.”

Et on ne peut que rejoindre l’avis de Margareta.

Alors si vous aussi êtes passionné.e par la conduite, aimez rencontrer des gens et êtes chauffeur/conductrice VTC, vous pouvez vous inscrire ici pour devenir partenaire Bolt.

Share

Articles récents